samedi 17 novembre 2012

Petite jérémiade. Une démocratie souveraine, entourée par les conséquences politiques d'un hiver post-islamo-printanier a le droit voire l'obligation de se défendre non seulement pour protéger sa population mais pour montrer l'exemple à suivre aux autres démocraties gangrénées par une islamophilie suicidaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire