mercredi 31 octobre 2012

Islam 1.0

La dichotomie islam/islamisme a été introduite à partir des années 2000 par la caste des médias islamo-complaisants dans l'unique but d'imposer dans l'inconscient collectif une distinction entre "islam intégriste" et "islam modéré".
 
Cette distinction n'est que pure contradiction mensongère.
 
Car l'islam est unique, indivisible et immuable. L'islam refuse toute démocratie ou tout ordre sociétal qui ne dépend pas de ses propres lois.
L'islam nous envahit par le ventre des ses femmes et devient inéluctablement majoritaire dans nos capitales qui sont considérées comme des territoires conquis et prochainement souverains.  
L'islam est entré dans nos parlements et nos gouvernements et s'est imposé à des postes de responsabilité et contribuera par ce biais légal à la conquête d'une civilisation dont les valeurs fondamentales et les aspirations sont radicalement à l'opposé de cette idéologie doctrinaire. L'islam codifiera nos agissements et notre réflexion par l'introduction de ses adeptes dans tous les domaines de notre vie courante notamment dans les secteurs de la politique, des médias, de l'économie, de l'enseignement, des associations subsidiées, de l'alimentation ....
L'islam imposera une remise en question de nos principes de laïcité qu'il tolère actuellement fallacieusement sous couvert de faux progressisme.
 
De multiples indices annoncent que les réseaux de l'islam passeront bientôt à l’offensive et l'islam y compris dans ses attaques se présentera toujours comme martyr, car le martyr est le fondement de l'islam surtout lorsque celui-ci traite avec des infidèles qui le stigmatisent perpétuellement en refusant - souvent en vain -  d'adhérer à ses règles irrévocables.
Le combat à venir va franchir un cran supérieur dans la brutalité de l'islam, dans sa haine et son mépris asservisseur envers les mécréants, son passage à la répression violente de toutes les manifestations qui contestent son emprise sur notre civilisation. L'islam traitera désormais en tant que puissance avec les européens de souche, au début par les moyens légaux que nous avons mis gauchement à sa disposition, et les persécutera si ceux-ci devenaient dangereux pour la paix civile dès lors qu’ils contesteraient ou refuseraient de se subordonner à ses dogmes intransigeants. 
 
L'islam exigera de manière de plus en plus vindicative d'abandonner notre histoire, notre tradition, notre culture, notre morale profondément inspirées du christianisme et nous contraindra à les remodeler en fonction de ses fondements.
Bientôt, l'islam commencera à parler en maître quand il s’adressera à nous. L'islam est convaincu de parler aux futurs vaincus, et dans l'état actuel des choses il est donné largement vainqueur car il est un fait évident qu'en tant qu'occidentaux, notre unité apparente sous couvert de principes démocratiques et laïques ne fera pas le poids face aux assauts d'une idéologie unie et coalisée qui n'a que faire de ces mêmes principes.
 
Cet islam est tout simplement représenté par l'écrasante majorité silencieuse de ses adeptes "modérés", momentanément minoritaires dans nos pays, et qui refusent tacitement toute remise en question de leur idéologie conquérante et mortifère.
 
Il serait grand temps d'être réaliste et que nous commencions à voir la réalité des événements qui nous attendent. L'histoire ancienne et contemporaine a clairement démontré que nous ne sommes pas et ne seront jamais faits pour vivre ensemble.
Mais nous sommes chez nous, nous sommes nés ici, nous resterons ici car nous sommes redevables du sang versé par nos aïeux, des sacrifices de nos ancêtres et nous avons la lourde responsabilité de l'avenir de nos enfants.
 
Un peuple sans valeurs, sans histoire, sans avenir, sans amour pour sa patrie et ses enfants, est un peuple mort.
 
Aujourd'hui, nous sommes moribonds.
 
Pierre Mylestin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire